Prise en charge personnalisée en continu de votre enfant

Les allergies pédiatriques

Pour la moitié des français, l’allergie n’est pas reconnue comme une "vraie" maladie. Pourtant l’OMS le classe au 4è rang des maladies au niveau mondial. Elle concerne 30% des moins de 15 ans. Une condition aujourd’hui encore mal reconnue et banalisée dans 61% des cas par l’entourage alors qu’il s’agit souvent d’une bataille quotidienne pour contrôler les symptômes.

Les allergies se manifestent de manière différente et les symptômes sont souvent plus difficiles à reconnaitre chez les enfants qu’à l’âge adulte.

Allergènes  Une allergie est une réaction immunologique excessive qui apparait quand le corps entre en contact avec un allergène – souvent une protéine normalement inoffensive:  

alimentaire (œufs, lait, cacahuète, blé, poisson)
insectes, acariens 
pollens de graminées, poussières
substance médicamenteuse

la réaction peut être soudaine et/ou persistante et ne pas avoir de cause évidente.

Symptômes  Les symptômes peuvent affecter toutes les parties du corps en contact avec l’environnement extérieur:

la sphère ORL (yeux, nez, oreilles: conjonctivite, sinusite, toux, laryngites, rhinites…);
la peau (eczema, urticaire, œdème…);
le système respiratoire (asthme…);
le système digestif(vomissements, diarrhées, constipation, douleurs abdominales…).

Les réactions peuvent survenir rapidement mais aussi apparaitre "à retardement". Leur sévérité est variable ce qui explique pourquoi une allergie peut passer inaperçue pendant longtemps mais avoir un impact important sur le quotidien de l’enfant: fatigue, irritabilité, diarrhées, perte de poids, sommeil perturbé, maux de tête. Ces symptômes peuvent compromettre non seulement le bien être mais aussi la scolarité de l’enfant (troubles de la concentration…).

Si les symptômes persistent, il ne suffit pas "d’apprendre à vivre avec". Il est indispensable de consulter pour déterminer l’origine des signes cliniques – leur cause pouvant être une maladie commune de l’enfance. En cas d’allergie avérée plus le traitement est mis en place rapidement plus les effets de la maladie seront minimisés. La guérison n’est pas garantie. Les traitements d’aujourd’hui sont efficaces (anti-histaminiques, crèmes émolientes, stéroïdes, immunothérapies…). Ne pas traiter peut conduire à une aggravation des symptômes.

Seules les réactions immédiates sévère sont dangereuses. Les cas d’anaphylaxie doivent être pris en charge en urgence.

Que faire en cas de doute?  Votre pédiatre considérera en première instance l’histoire de la maladie et ses symptômes; il/elle pourra après l’examen clinique suggérer plusieurs types de tests

Tests cutanés "Skin prick tests"
Tests sanguins "Blood test"
Patch test
Challenge test

Traitements  La prise en charge d’une allergie insistera sur 4 points principaux dont votre pédiatre vous détaillera les modalités prvcises

Désensibilisation
Contrôle de l’environnement
Education thérapeutique
Médicaments

L’évolution naturelle dépend de l’allergène

L’allergie au lait de vache disparait dans plus de 80% des cas dans l’année qui suit
L’allergie à l’œuf disparait dans plus de 50% des cas avant l’âge de 6 ans
L’allergie à l’arachide disparait rarement. Celle aux fruits oléagineux, au poisson et aux crustacés persistent généralement tout comme les allergies respiratoires

L’existence d’une ou plusieurs allergies alimentaires dans la petite enfance est un facteur de risque d’autres manifestations allergiques notamment respiratoires. En cas de doute, il est essentiel de contacter un spécialiste pour faire le point.